samedi 12 novembre 2011

La Tunisie en liesse (photos) : Un championnat symbolique pour une année historique



Petite pause de politique l’instant d’un court article. L’Espérance de Tunis, l’équipe de foot favorite d’un très grand nombre de Tunisiens, a remporté la Coupe d’Afrique samedi soir, mettant ainsi fin à une disette de 17 ans sans championnat. Pour les lecteurs du Québec, c’est l’équivalent des Canadiens de Montréal qui gagneraient la Coupe Stanley.

Dans les rues, les gens festoyaient, criaient leur joie et manifestaient leur fierté en agitant des drapeaux à l’effigie de l’équipe. Sur l’avenue Bourguiba, il régnait une véritable ambiance de carnaval. Les voitures klaxonnaient et les passagers affichaient fièrement leur maillot et foulard sang et or, couleurs officielles de l’Espérance.

Avec cette victoire, le club de Tunis met la main sur le second titre de la Ligue des champions d’Afrique de son histoire après avoir connu trois défaites en finale en 1999, 2000 et 2010. Ce gain permet ainsi à l’Espérance de se qualifier pour la Coupe du monde des clubs Fifa qui aura lieu au Japon du 8 au 18 décembre prochain. Ce tournoi réunira notamment le prestigieux FC Barcelone et son joueur étoile Lionel Messi.


Quant à la joute elle-même, l’Espérance a gagné 1-0 contre l’équipe marocaine Wyad Casablanca après un match aller qui s’était soldée par un score nul de 0-0. En fin de match, la tension était à son comble dans le camp tunisien puisqu’un but des Marocains leur aurait procuré la victoire était donné qu’ils auraient été l’équipe ayant marqué le plus de buts sur le terrain adverse.

Le but de l’Espérance a été marqué par le latéral Harrison Afful à la 21ème minute. Joueur très offensif, ce dernier a déjoué un défenseur adverse pour ensuite se moquer du gardien en tirant dans le haut du filet. Dans les rondes précédentes, l’équipe de Tunis avait disposé entre autres d’une équipe algérienne et d’une formation du Soudan.

Cette belle victoire, acquise devant plus de 55 000 personnes au Stade de Radès, arrive à point nommé pour les Tunisiens, chez qui le foot occupe une place très importante. Elle couronne également une année remplie d’émotions qui avait débuté en janvier avec un soulèvement populaire historique et qui se termine dans un peu moins de sept semaines avec en toile de fond ce gain symbolique. Voici quelques photos des partisans (et les pages couvertures de journaux) après la victoire de leur équipe :













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire