jeudi 13 octobre 2011

Intensification des rencontres Libye-Tunisie



Le Président du CNT Moustapha Abdeljalil (à gauche)
avec le Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi (à droite).

Les rendez-vous diplomatiques ont été à l'ordre du jour entre les dirigeants libyens et tunisiens au cours de la dernière semaine. Le tout a débuté vendredi avec la visite à Tunis du Vice-président du Conseil national de transition (CNT) libyen, Abdelhafidh Ghouga. Ce dernier a assisté à une séance de travail avec le Ministre de la Santé de la Tunisie, Slah Eddine Sellami, et il en a profité pour remercier ses voisins du soutien qui a été fourni durant la révolution libyenne, autant d'un point de vue politique qu'humanitaire en raison des nombreux rebelles blessés qui ont reçu des soins dans les hôpitaux tunisiens. La délégation libyenne s'est d'ailleurs fait un devoir de rendre visite à un certain nombre de patients en fin de journée.

Le lendemain, le VP du CNT était de passage à Carthage pour y rencontrer le président par intérim de la Tunisie, Foued Mebazaa. L'entretien a principalement porté sur l'amélioration de la coopération commune dans le but de sécuriser et de stabiliser les deux pays suite aux révolutions qui ont modifié à tout jamais le paysage politique. Puis, M. Ghouga a conclu sa tournée diplomatique dimanche en s'entretenant avec le Premier ministre tunisien, Béji Caïd Essebsi. (Plus de détails ici)

Enfin, ce fut au tour des tunisiens de rendre la politesse aux Libyens mercredi. Mené par le PM Essebsi, un contingent de ministres tunisiens s'est rendu à Benghazi pour y rencontrer leurs homologues libyens. La majeure partie de l'attention médiatique a été tournée vers le communiqué commun émis par le Président du CNT, Mustapha Abdeljalil, ainsi que par le Premier ministre Essebsi suite au long entretien entre les deux hommes. La déclaration conjointe mentionnait notamment l'intention des chefs d'État de maintenir la solidarité de la relation tuniso-libyenne afin de s'assurer que les deux révolutions soient couronnées de succès. M. Essebsi a également profité de l'occasion pour féliciter le peuple libyen de sa victoire contre l'ancien régime.

Le président du CNT a remercié la Tunisie pour l'accueil hospitalier qui a été réservé aux réfugiés libyens depuis février dernier. Plusieurs familles tunisiennes ont en effet hébergé des milliers de Libyens au cours des derniers mois. Mentionnons que près de 900 000 d'entre eux se sont vus dans l'obligation de quitter leur pays après le début de la guerre civile et que plusieurs milliers d'autres ne sont toujours pas en mesure de rentrer chez eux. Leur éventuelle décision de demeurer en Tunisie ou de revenir en Libye aura certainement des répercussions importantes sur l'économie des deux pays. À ce sujet, je vous invite à lire ce compte rendu du Courrier international.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire